Lexique archéologique

Antiquité : Du latin antiquitas qui signifie « temps très anciens ». Il s’agit de l’une des grandes périodes de l’Histoire, concernant les pays autour de la mer Méditerranée. C’est la première période de l’Histoire ; elle arrive après la Préhistoire et précède le Moyen Âge. Elle est généralement délimitée par l’invention de l’écriture, environ 3 500 ans avant Jésus-Christ, et la chute de l’Empire romain, en 476.

Archéologie : Science qui a pour objet l’étude des civilisations humaines passées à partir des monuments et objets qui en subsistent.

Archives : Ensemble des documents concernant l’histoire d’une collectivité, d’une famille ou d’un individu .

Céramologue : Spécialiste qui étudie la poterie. (plus de détail ici)

Décapage : Action d’enlever la couche de terre qui recouvre la surface des vestiges.

Epoque contemporaine : Il s’agit de la dernière grande période de l’Histoire. Elle couvre la fin du XVIIIe siècle, le XIXe siècle, le XXe siècle et le début du XXIe siècle, de la Révolution française jusqu’à aujourd’hui.

Epoque moderne : Parfois appelée Temps modernes, c’est une période de l’Histoire qui débute à la fin du Moyen Âge et couvre les trois siècles dits « classiques » (XVIe, XVIIe et XVIIIe siècle). Elle précède l’époque contemporaine. Les limites précises peuvent varier. Par exemple, en France, selon les historiens, la fin de cette période est marquée par le début de la Révolution française (1789) ou du règne de Louis XVIII (1815). Cette division du temps historique ne concerne que l’Europe.

Fouille : Excavation pratiquée dans le sol. C’est l’ensemble des opérations entreprises pour mettre au jour et étudier des vestiges ensevelis.

Lunette de chantier : Outil optique (comme un télescope) constitué d’un trépied sur lequel est fixé un dispositif de visée et permettant de déterminer des différences de hauteurs entre certains points à l’aide d’une mire

Mire : Règle plate graduée, que l’on dispose sur les points dont on veut déterminer la position ou l’altitude

Paléontologue : Spécialiste qui étudie les êtres et organismes vivants ayant existé au cours des temps géologiques, basée sur l’observation des fossiles.

Post-fouille :  Il s’agit de l’étape où l’ensemble de la documentation réalisée sur le terrain (enregistrement, photographies, dessins …) est mis au propre et organisé et le mobilier est nettoyé et étudié, de manière à aider l’équipe de fouille à restituer l’histoire du site.

Préhistoire : La Préhistoire est la période allant de l’apparition des premiers hommes préhistoriques (ou hominiens), à l’apparition de l’écriture. Ses débuts sont situés il y a environ 3 ou 5 millions d’années, selon que l’on considère que l’Homme est représenté par le seul genre Homo ou également par celui des australopithèques (l’un des plus anciens). Elle cesse d’exister dès qu’apparaît l’écriture pour laisser place à l’Histoire. Comme l’écriture n’est pas apparue au même moment selon les endroits, il n’y a pas de date précise de la fin de la Préhistoire.

Prospections : C’est une méthode de recherche archéologique consistant à repérer sur le sol en marchant d’éventuels indices archéologiques, ou par l’utilisation d’un avion ou d’appareil de type radar.

Srates : Chacune des couches d’épaisseur variable d’un terrain, en particulier sédimentaire, qu’on peut distinguer par des caractères spécifiques, des couches qui la précèdent ou lui succèdent. ,,Couche contenant les débris d’une même période d’occupation«  (Perraud 1973)

Typologie : Il s’agit de la science de l’analyse et de la description des formes typiques d’un groupe d’objets, permettant la classification. On peut, par exemple, rassembler plusieurs poteries par leur forme similaire.

Vestiges : C’est ce qui reste d’une chose disparue ou qui a été détruite, les restes plus ou moins reconnaissables des monuments et des activités humaines.